victime-pedophilie-manipulation

Album communion


Fin février 2017, suite à la médiatisation de l’histoire de Flavie Flament, j’ai feuilleté l’album de ma communion, puis l’ai remis à sa place.

Il faut savoir que, chez nous, les albums de famille sont tous numérotés, soigneusement rangés côte à côte dans un placard.

communion

 

communion

 

Mi-mars, l’un de mes oncles et sa chère femme sont venus rendre visite à mes parents. Ma mère, en train de regarder des photos avec ma chère tante, m’a appelée. En effet, elle ne trouvait pas le cliché de groupe de ma communion. Je lui ai répondu qu’effectivement, c’était moi qui l’avais.

En juin, cherchant à consulter de nouveau l’album en question, j’ai observé qu’il n’était pas à sa place. J’y avais repéré en février, une photo que j’envisageais de déposer sur ce blog : une photo de moi aux côtés de mon parrain, aujourd’hui décédé.

Fin décembre, même constat après maintes recherches : cet album, le n° 9 de la communion, reste INTROUVABLE.


Envolé, vraiment ? Dans un intervalle de trois mois, sachant qu’on ne manipule pas ses albums photos tous les jours ?

Donc un seul album se serait volatilisé, celui de ma communion… 

Troublante et étrange coïncidence qui tient à soutenir ma théorie de la manipulation et du complot.

Au fond, tout ceci ne m’étonne pas, puisque avaient déjà disparu auparavant mes cahiers de catéchisme, mes dessins d’enfant et tout ce qui pourrait me rappeler des souvenirs ou tenir lieu de preuve.


Cette tante savait manifestement que le curé était pédophile.  En effet, avant mes cours de catéchisme avec le curé, elle me disait de rester tout le temps avec 2 autres enfants.

Il m’était impossible de m’immiscer dans ce binôme d’enfants, apparemment très lié.

Eh oui, je restais avec mes copines – sauf quand le curé me demandait de le suivre.

J’ai toujours su que cette tante était au courant. Si seulement elle était la seule …


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *